Russie Russie virtuelle

BLAGUES

sur les militaires


Sous-lieutenant :
- Soldats !!! Quand vous dormez, l'ennemi ne sommeille pas ! Conclusions ?
- Il faut dormir davantage, pour que l'ennemi crève de fatigue !


- Soldat Ivanov ! Les bottes ne peuvent pas être trop étroites, ce sont vos pieds qui ne sont pas réglementaires !


Un vieux général donne un cours sur le nouveau modèle de char, ultrasecret :
- Ce nouveau modèle peut supporter des températures de - 2000° à + 200°...
- Mon général, c'est pas possible ! La physique ne connaît pas de températures pareilles !
- Ce char est ultrasecret, la physique n'est donc pas au courant...


Un sentinelle est à son poste. Quelqu'un s'approche.
- Mot de passe !
- Coucou.
- Tu peux passer.
Un peu plus tard, une autre personne s'approche.
- Mot de passe !
- Faucon.
- Mais non, ce n'est pas faucon, c'est coucou... Bon, passe.


- Élèves-officiers ! Quand vous apercevez une explosion nucléaire, le plus important est de lui tourner le dos, afin que le métal fondu ne s'écoule pas sur les organes de reproduction et sur les bottes de l'État...


Un soldat doit repeindre un missile balistique. Après avoir fini, il remarque qu'il a oublié le seau de peinture sur le sommet. Un général qui passe lui demande :
- Qu'est-ce que c'est sur le missile ?
- Euh... le bouclier cosmique, mon général !
- Je vois que c'est le bouclier cosmique ! Mais pourquoi il n'est pas repeint ?


Un général fait un discours :
- Soldats ! Aujourd'hui, la bataille sera rude. L'adversaire est fort, perfide et bien armé. Il possède 146 chars d'assaut, 400 stingers, 800 mitrailleuses...
Un soldat le coupe :
- Mon général, et pourquoi foutre l'affronter ?


Un sous-lieutenant a acheté une montre numérique. Un petit garçon dans la rue lui demande :
- M'sieur, quelle heure est-il ?
- 12 divisé par 47...
- Et combien ça fait ?
- Mais fous-moi la paix, petit, c'est trop dur à diviser...


- Soldat Ivanov !
- Oui, mon colonel !
- Prenez une brique et abattez un avion !
- Avec une brique ?!
- Vous êtes un communiste, oui ou non ?
Ivanov casse la brique en deux sur son genou :
- Je vais abattre deux avions !


Un sous-lieutenant ordonne :
- Soldats ! Creusez ici, ici et ici ! Et moi, je vais me renseigner pendant ce temps-là, pour savoir où il faut creuser exactement...


La guerre du Viêt-Nam. Un Étasunien crie :
- Vietnamiens, rendez-vous ! Vous avez perdu !
- Les Vietnamiens ne se rendent jamais ! Ivanov, passe-moi un obus !


Le général :
- Soldats ! Si vous êtes si cons que vous ne pouvez pas retenir les ordres de votre officier, faites comme moi : prenez un calepin et notez-les...


- Les Étasuniens ont utilisé une bombe atomique. Que faites-vous ?
- Je me transforme en charbon !


L'adjudant-chef paie les soldats. À la fin, il appelle le dernier :
- Soldat Total !
Personne ne répond.
- Soldat Total !
Toujours pas de réponse. L'adjudant-chef hausse les épaules :
- Quel con. Sa solde est la plus élevée, et il ne vient pas la prendre...


Un caporal joue aux échecs avec un général et gagne trois fois de suite. Le général s'étonne :
- Comment ça se fait ? Je suis général, je commande les armées, et toi, tu gagnes ?
- Mon général, ici, il ne faut pas commander, il faut réfléchir avec la tête...

Les soldats s'entraînent à monter et à démonter leurs armes dans une caserne.
- Des questions ?
- Affirmatif, camarade sous-lieutenant ! Pourquoi est-ce qu'on peut monter et démonter une mitraillette, mais pas un homme ?
- Question comprise, je réponds. Imagine, Pilipenko, que tu t'es démonté et tu t'es couché pour dormir. L'alarme sonne. Tu te lèves d'un bond, tu te montes, et en te trompant tu te mets le derrière à la place de la tête. Résultat : le chapeau ne te va plus, la vareuse ne se ferme pas, tout le monde crie "hourra", et toi ?


Pendant les exercices :
- Soldat Beldyïev, il vous reste de l'eau dans la gourde ?
- Bien sûr, mon frère !
- Comment parlez-vous à un officier ? Je répète ma question - il vous reste de l'eau ?
- Négatif, mon lieutenant !


À une exposition de matériel militaire. On présente la tenue commando étasunienne.
- Vous voyez, il y a trois boutons. Si le commando a chaud, il appuie sur le premier et l'air froid souffle sous la tenue. S'il appuie sur le deuxième bouton, il obtient de l'air chaud. Avec le troisième bouton, l'eau arrive par ce petit tuyau.
On présente la tenue de commando russe - pratiquement la même, mais il y a une porte en chêne dans le dos.
- Si le commando a chaud, il appuie sur le premier bouton, et la porte s'ouvre. S'il a froid, il appuie sur le deuxième bouton, et la porte se referme. Et s'il appuie sur le troisième bouton, la porte tombe complètement, et le commando qui en avait marre, continue à combattre encore un semaine sans la moindre fatigue.


Les leçons d'orientation. Le sous-lieutenant explique les règles aux soldats :
- Soldats, pour trouver le sud dans une forêt, il faut s'approcher d'un arbre et le regarder. Si cet arbre est un palmier, le sud est déjà ici.


Un commandant vient inspecter la caserne ; tout est propre, mais il trouve un peu de poussière sous un lit.
- Soldat Sidorov, savez-vous ce que ça signifie ?!
- Affirmatif, mon commandant ! Le cochon trouvera toujours de la boue...


Les soldats se reposent après les exercices sur le bord de la rivière. Soudain un vieux surgit, mal lavé, mal rasé, une épée à la main :
- Hé les gars, la guerre est finie ?..
- Non, grand-père !
- Oh putain, salaud de Napoléon !


Le sous-lieutenant sermonne les soldats :
- Il faut bien viser en tirant sur la cible ! Seuls les spermatozoïdes peuvent toucher la cible par hasard !


Viêt-Nam. Les soldats américains rentrent après une attaque. L'un d'eux est plein de bleus, l'uniforme déchiré...
- Que vous est-il arrivé ?
- Les Vietnamiens m'ont battu avec les pieds.
- Et pourquoi avec les pieds et pas avec les mains ?
- Avec les mains, il s'étiraient les yeux pour avoir l'air asiatique...


Début     Page précédente     Page suivante