Russie Russie virtuelle

HUMOUR


Anonyme

Le Père Noël pour adultes


Désolé de vous décevoir, mais ce court texte, malgré le titre qui laisse supposer des révélations croustillantes sur le Père Noël, du genre "Que porte-t-il sous sa grande cape rouge" ne dépassera pas les limites de la décence. Tout le monde sait que, sous son grand manteau, il n'arbore ni porte-jarretelles ni string déplacé en cette période de paix. D'ailleurs, dessous, il ne porte rien, point final.

Tout d'abord, comme dans le feuilleton "La petite maison dans la prairie", rendons grâce à Dieu : certes, il y a bien quelques guerres deci-delà, quelques massacres par-ci par-là, mais reconnaissons qu'il pourrait y en avoir deux fois plus. Et surtout, notons que jamais un seul Père Noël n'est tombé du toit. Une fois de plus la magie de Noël a opéré : zéro accident du travail chez le/les Père Noël.

Cette chronique ne traite pas non plus du mystère de la Mère Noël, qui a fait la couverture de nombreux magazines - mais non, pas ces magazines-là ! - et de revues familiales qui ont enquêté sur les occupations de la Mère Noël pendant que son mari est au charbon ou à la suie. Lui prépare-t-elle une dinde ? Un cuissot de renne ? L'aide-t-elle à trier le charmant courrier des bambins, les quelques trois millions de lettres qui, soit dit en passant, encombrerait leur grange si la mère Noël ne scannait pas tout le courrier pendant que son mari découche.

Non, tenons pour acquis qu'il existe une Mère Noël, et posons-nous la seule question qui compte : le Père Noël est-il fidèle ?


Car de quoi parlons-nous ? D'un homme vigoureux - il porte allègrement un énorme sac de jouets - d'un homme bien de sa personne (quoique avec la barbe on puisse avoir des surprises) qui s'introduit nuitamment où bon lui semble, sans aucun respect de la vie privée, comme un vulgaire poseur de micros des services secrets.

Il vient de pénétrer en force dans l'étroit conduit de cheminée qui n'a pas été ramoné depuis longtemps. Après de tels efforts, il pose son sac, sort les trois cadeaux, heureux d'alléger enfin son fardeau. Puis il pense au froid qui l'attend là-haut, dans cette nuit de décembre, étoilée certes, mais glaciale... Et son traîneau qui n'a pas encore le chauffage ! Au 21e siècle ! Tout ça au nom des traditions... Ne va-t-il pas s'offrir une pause et un petit digestif ? Oui, bien sûr.

Maintenant, vous ne me ferez pas croire que sur les millions de femmes, mariées ou pas, jeunes ou moins jeunes, chez qui brièvement il fait escale, il ne s'en trouvera pas une ou deux pour le provoquer, l'attendre en nuisette transparente, une flûte de champagne à la main, faussement ingénues :

- Ah, tiens ? Père Noël ? Vous ici ?

- Ben oui, c'est Noël, quoi. Je vous ai amené votre godemiché à régulateur électronique et vos menottes spéciales "pieds et mains".

- Oh voyons Père Noël, on ne dévoile jamais le contenu des cadeaux avant le matin ! C'est une faute professionnelle grave ! Venez par ici que je vous punisse, petit coquin...

Bien sûr, il s'agit là d'un cas extrême. Mais même dans des situations plus courantes, j'ai des doutes…

Il se repose donc au coin du feu avant de repartir - pas plus d'une minute de pause, cadences infernales obligent. Il s'est offert une fine pour se réchauffer. Mais alors, se dit-il, je ne peux tout de même pas conduire mon traîneau en état d'ivresse - vous imaginez le scandale s'il était pris ? Surtout en France depuis que la législation est appliquée... Quoique, il y a encore peu de gendarmes sur les autoroutes du ciel, mais on ne sait jamais, un petit jeune un peu zélé, c'est la une du "Monde" assurée : "Arrestation du Père Noël après une course poursuite en Mirage 4, il aurait été pris en excès de vitesse, état d'ivresse et patins usagés, défaut de maîtrise de son traîneau. Absence du certificat de vaccination des rennes." Retard de livraison des jouets, déception des enfants : on frise le scandale politique.

Donc, le Père Noël fait la pause. Mais l'alcool lui échauffe le sang. Poussé par la curiosité, ne va-t-il pas entrouvrir la porte de la chambre et voir à quoi ressemble la belle endormie ?

Bon, foin de métaphores, soyons clairs : on ne me fera pas croire que le Père Noël, au fil des milliers de domiciles qu'il a visités, à l'occasion, entre adultes consentants, n'a pas réchauffé le cœur d'une belle endormie pour l'amener en traîneau jusqu'au septième ciel ! À d'autres !

Et qui dit qu'il est vieux ? Sous sa barbe palpite peut-être le coeur vaillant d'un jeune homme plein de vigueur, prêt à consoler toute femme en détresse. Cela expliquerait son aisance à crapahuter sur les toits tout en portant à l'épaule son monstrueux sac de cadeaux.

Ajoutons la surpopulation et l'accroissement inexorable de la charge de travail du Père Noël... Ne nous voilons pas la face plus longtemps au nom de la magie de Noël et tenons-le pour acquis : pendant que le vrai titulaire, perclus de rhumatismes, somnole au coin du feu dans sa chaumière du pôle Nord en compagnie de Mère Noël, de beaux et vigoureux employés font de la sous-traitance, probablement non déclarée. Et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait dans le lot quelques immigrés en situation irrégulière. Triste époque...

Alors, dans ces conditions, j'affirme qu'il y a des dérapages, et que plus d'une a péché avec le Père Noël ! Pour une fois, le secret a été bien gardé : pas une confidence à sa "meilleure amie", pas une fuite, car enfin, difficile de se vanter d'avoir fauté avec le Père Noël sans s'attirer des regards de réprobation pour avoir brisé toute la magie de cette période.

Cela expliquerait aussi certains retards suspects dans la distribution de cadeaux.

Vous m'objecterez que bon nombre de célibataires passent Noël en famille, ce qui complique notablement les velléités coquines du vieux barbu. Mais à Père Noël, rien d'impossible ! Il est quand même capable de ne pas se tromper de chambre, non ? Si vous en voyez un pousser la porte de votre chambre à trois heures du mat', n'appelez pas la police, il cherche peut-être votre fille de vingt ans.
On prétend même que parfois, après la fille, la mère... mais ce ne sont que des ragots de presse people.

Alors mesdames, si une rencontre surprenante vous tente, nettoyez bien la cheminée pour éviter un Père Noël noir de suie, entretenez un romantique feu de cheminée, servez un petit alcool du terroir sur la table, disposez des pantoufles et des préservatifs grande taille, et, pendant que votre mari ronfle, vous aurez peut-être une divine surprise...

En outre, les faits relatés ci-dessus ne concerneraient pas que des célibataires, mais aussi des femmes mariées... quelle époque.

Sachez pourtant que le péché porte en lui sa propre punition : il est à craindre qu'un homme qui doit visiter des milliers de domiciles en à peine douze petites heures ne se montre quelque peu pressé dans son devoir adultérin, voire expéditeur précoce.

Bien fait pour elles ! Si vous me permettez ce cri du coeur parti de mon cerveau primitif nageant dans un bain de testostérone (d'après de récentes études scientifiques). Pourquoi les hommes ne reçoivent-ils pas la visite de la Mère Noël, même barbue, nue sous son chaud manteau de fourrure et ses hautes chausses moulantes ? Oui, pourquoi ?


Dernière minute : un de nos journalistes m'apprend qu'en Russie, c'est la fille du Père Noël qui apporte les cadeaux! Si une semaine à St-Pétersbourg vous tente, qui sait ce que la nuit vous apportera...