Russie Russie virtuelle

HUMOUR


M.Zadornov

Mains habiles


Beaucoup se lamentent que nos produits manufacturés ne valent rien. Ce n'est pas tout à fait exact.

Par exemple, nous fabriquons les meilleurs porte-plumes en bois au monde. Meilleurs au monde, parce que personne au monde ne les fabrique plus. Ceci dit, personne chez nous n'écrit avec, sauf les vieilles dans les bureaux de poste. Et seulement jusqu'au premier pâté d'encre. Mais les gens les achètent quand même. Il s'avère qu'on peut très bien utiliser ces porte-plumes comme chevilles, les vis y rentrent facilement.

Il est donc peu intelligent de déclarer que nos produits ne sont bons à rien. Ils sont très bons. Mais il faut savoir quels produits et à quoi !

Par exemple, les frisbees sont très bons pour protéger les enjoliveurs de la corrosion. Un chandelier-souvenir convient pour l'autodéfense. L'eau de Cologne "Oeillet" ôte aux moustiques l'envie de vivre. Une porte est bonne pour casser les noix. Les biscuits à quatorze kopecks, faits uniquement de produits naturels - soude, chaux et sable... Non, il est impossible de les manger. Mais avec ces biscuits, on peut former une jolie inscription dans la vitrine d'une boulangerie "Gloire au travail !"

Et aussi, les femmes se plaignent que nos soutien-gorges nationaux sont impossibles à porter. Et pourquoi ne pas les couper en deux et en faire des épaulettes ? Et en utilisant les plus grandes tailles - des chapeaux pour enfants...

Ce n'est pas pour rien qu'on nous appelle un peuple-artisan. Dans le sens que nous savons tout fignoler, refaire, réduire, découper, presser, gonfler...

Même les vendeuses dans les magasins travaillent comme si notre peuple tout entier était un unique cercle "Les mains habiles" (1) : "Regardez-moi cet intellectuel de mes deux ! Il lui faut une passoire avez des trous ! Perce-les toi-même, tu n'en perdras pas tes bras. Et si tu veux quelque chose avec des trous, voilà des thermos !"

Allons donc, il n'est même plus question de fignoler ! Nous avons appris à tout remplacer.

L'industrie ne fabrique pas les joints de fenêtres - on achète et on découpe des matelas en mousse. Impossible de trouver du duvet pour oreillers - il y a plein de chiffons ou bien de la laine de verre. Les manteaux en peau retournée manquent - on a appris à border de laine les vareuses des garde-frontières. Il n'y a plus de colle "Moment", alors on peut mâcher les caramels - ça colle tout ce que tu veux. Une fois secs, tu ne les racleras même pas avec un ciseau !

"Antimites" disparaît périodiquement ? Quelqu'un à pensé à mettre dans les placards les journaux récents, et les mites s'en vont ! Je ne connais pas la nature de cet effet. A supposer qu'elles meurent de rire en lisant ce qui est écrit.

En pratique, notre homme est devenu tellement débrouillard qu'il est très difficile de le décoeurager par l'absence de quelque chose dans nos magasins. On n'a pas de produit contre les cafards, et alors ? Nos scientifiques n'arrivent pas à l'inventer. Ils ont inventé la défense contre les lasers, contre les armes cosmiques, mais pas contre les cafards. Et un artisan populaire (niveau d'instruction : trois ans d'école primaire et cinq ans dans un camp disciplinaire) a émietté la reliure d'un cahier d'école dans une assiette remplie de notre café, a mis cette assiette sous l'évier pour la nuit. Vers le matin, tous les cafards sont partis chez les voisins. Il s'avère que notre similicuir mélangé à notre café provoque chez les cafards soit un signal d'alarme, soit la sensation de dégoût.

Cette combinaison de l'ingéniosité acquise avec l'humilité innée rend notre homme pratiquement invulnérable dans n'importe quelle situation.

Essayez de ne pas donner dans un hôtel à notre employé en mission le fer à repasser. Il mettra son pantalon sous le matelas et dormira toute la nuit sans bouger.

Pas une seule nation au monde n'a une telle ingéniosité. Chez eux là-bas, à l'étranger, s'il est écrit sur une pancarte "aspirateur" - c'est un aspirateur. Une pelle c'est une pelle. Les remèdes contre le mal de tête aident seulement contre le mal de tête. Chez nous, tu prends un remède contre le mal de tête, et tu attrapes la gale. Tu commences à te frotter tous les jours les cheveux avec une lotion à cheveux, et tes muscles se développent tandis que les cheveux s'effacent.

C'est pour ça que chez eux, à l'étranger, il n'existe pas un tel essor de la pensée. On n'y verrait jamais un Américain en train d'isoler ses fenêtres avec du sparadrap médical, un Allemand sous une Mercédès dont l'allumage a disparu à tout jamais. Une Italienne qui mettrait sur son vernis à ongles une couche de colle BF-6, pour que ce vernis ne s'écaille pas tout de suite. Et pas une seule Française garderait son collant déchiré pour le mettre ensuite sous un pantalon afin d'aller à un samedi communiste ! (2)

Et peut-on trouver un seul étranger capable de souffler un alambic en verre ? Non ! L'alambic - c'est notre art populaire ! Figurez-vous que quelqu'un a inventé un alambic dans une porte. Tu ouvres la porte, et elle te verse 100 g de samogon par le trou de serrure. Chez le deuxième, ça marche depuis la gazinière. Chez le troisième, il est camouflé en frigo. Chez le quatrième, il possède un capteur d'odeurs, chez le cinquième - un tueur de témoins.

Il faut dire que ces derniers temps plusieurs étrangers ont compris combien ils sont en retard par rapport à nous, côté débrouillardise. Les Japonais furent les premiers. Ils ont acheté chez nous une partie des télés, car ils ont des difficultés avec le bois. Et ils en ont fait des tables de nuit dans le style rétro. Ensuite, les terroristes groenlandais ont acheté le reste de nos télés couleur. Ils les offrent à leurs ennemis, ceux-ci les branchent, les télés explosent et mettent en mille morceaux n'importe quelle villa (3). En ce moment, ces mêmes terroristes sont en train d'acheter chez nous une grosse partie des cocottes-minutes. Il paraît que leur onde de choc est plus puissante, et elles laissent plus de saleté. Les Américains nous supplient de vendre pour des magasins "Farces et attrapes" le plus possible de nos matelas gonflables qui se dégonflent à peine arrivé aux bouées. Et la tribu de Tarataï, pour leurs danses rituelles et pour chasser les mauvais esprits de la nuit, est en train de signer un contrat pour l'achat d'une partie des caleçons masculins avec l'inscription "1500 ans de la ville-héros Kiev !"

Alors, c'est un vrai blasphème que de déclarer nos produits bons à rien. Non seulement ils sont déjà très demandés sur le marché international, mais ils rendent notre peuple instruit, débrouillard et dynamique, comme aucun autre peuple dans le monde entier !

Chez nous, chaque enfant sait comment bidouiller un compteur électrique. Chaque vieille sait quel petit rouage il faut tourner quand l'ascenseur se bloque. Chaque homme sait utiliser à la maison les stylos qui n'écrivent pas, les pipettes qui ne marchent pas, les rasoirs qui rasent avec la peau...

Et enfin, chaque femme, si le sèche-cheveux tombe en panne, est capable de faire sécher ses cheveux dans le four à gaz, tout en restant vivante, jolie et heureuse de vivre, comme nous tous, malgré tout !

_______________
1. Cercle "Les mains habiles" : il existait dans beaucoup d'écoles un club où les enfants bricolaient.

2. Samedi communiste : un ou plusieurs samedis de travail obligatoire, plutôt physique et pas forcément dans son domaine, enfants et adultes, non rémunéré, le plus souvent en avril car Lénine, une fois, en avril, avait transporté un tronc d'arbre pour donner l'exemple !

3. Les télévisions soviétiques étaient de mauvaise qualité, déclenchant régulièrement des incendies. Lors d'un achat, il était important de regarder la date de fabrication à l'usine, les meilleures articles étant probablement du milieu du mois : au début du mois risques de fatigue et de négligence après une fin de mois précédente frénétique (planification du travail), en fin de mois risques de négligence et d'absence de contrôle qualité, si la cadence du travail avait été augmentée pour atteindre le plan, et de même en fin d'année - cadences infernales pour atteindre les objectifs annuels !