Russie Russie virtuelle

HUMOUR


Les gardes qui gardent


En mars 2014, à la veille de l'arrivée de Barack Obama aux Pays-Bas, trois agents du Secret Service, qui devaient protéger le président lors de sa visite, ont été renvoyés aux États-Unis et mis à pied après une nuit de beuverie à Amsterdam. Le Secret Service, police d'élite chargée de la sécurité du président américain, avait déjà fait l'objet d'un scandale en avril 2012 : dix agents avaient été limogés après avoir fait appel aux services de prostituées lors d'un déplacement de M. Obama à Carthagène, en Colombie.


Voici l'une des parodies faite par le groupe Mourzilki International


La vidéo sous-titrée (traduction-adaptation poétique)




Paroles


Obama a des journées chargées à fond, et ce n'est pas du tout pour rien:
Les voyages et les rencontres font partie de son illustre quotidien.
Les agents de gardiennage ne peuvent pas tenir ce rythme trépidant -
Menacés de surmenage, dégoûtés, ils se retirent au restaurant...


(refrain)
Venez les gardes, faisons la fête,
Mangeons, buvons, cassons les verres et vautrons-nous dans tous les vices.
Trimer si hard serait trop bête
Pour un salaire aussi minable que paie le Secret Service.


Venez les gardes, prenons un verre,
Ça nous détend et, somme toute, ça nous fait le plus grand bien.
Demain, une autre journée calvaire...
Que cette routine est fatigante pour l'agent étasunien!..


On s'en fout du protocole, dans la vie il faut aller vers l'essentiel;
Obama - c'est des bricoles, il gardera tout seul son corps présidentiel.
Le réveil est difficile, gueule de bois et mal de tête persistant…
Oublions les choses futiles et dégustons une chope de bière au restaurant!


(refrain)