Russie Russie virtuelle

HUMOUR


Andreï Grigorievski

2055 : le stop dans l'espace


Télécharger la version imprimable en brochure : fichier pdf compressé 248 Ko


Chapitre 1. Où est le clavier ?


(Le cours est écrit sous la forme d'un récit de science-fiction.
Certains mots sont en espéranto.
L'accent tonique est sur l'avant-dernière syllabe !)


Ça fait longtemps que je voulais essayer de faire du stop dans l'espace. Une fois, avec mon copain, on a même fait un saut aller-retour pas loin : jusqu'à Lune-Centre. Une heure pour y arriver, trois heures pour en revenir, et nous nous y sommes promenés pendant une heure et demie. Mais ça ne compte presque pas, trop près.


Maintenant je voudrais aller loin dans l'espace. Quelque part jusqu'à Gamma du Centaure ou encore plus loin. Gamma du Centaure - parce que bientôt va commencer Astra Festivalo.


Le problème, c'est que je parle mal espéranto. Notre ville est petite, bien qu'elle se trouve à 500 km seulement de Paris. Autrement dit, j'arrive difficilement à parler avec les étrangers dans la rue : metro-stacio (prononcer : "metro-statsio"), tout ça. Et quand je regarde les vidéos, quelques mots restent en mémoire. Dans l'espace, on ne peut pas se débrouiller uniquement en français, même si nos cosmonautes sont allés dans l'espace parmi les premiers.


Alors j'ai téléchargé un manuel d'espéranto sur Interreto (la Toile). Sous forme de livre électronique. Oh, qu'il est vieux... 2005... Il vaut peut-être mieux prendre un mnémocours ? Mais c'est payant, très payant... Bon, pour commencer, celui-ci fera l'affaire.


A - c'est le "a", B - c'est le "b".
C - c'est pas le "c" mais le "ts"...
Ça, je connais déjà : Ĉ, c'est le "tch". Sur les tablettes de chocolat, on écrit sous le mot français "ĉokolado"... Pour l'instant, rien de trop compliqué.
D - se prononce "d", et s'appelle "do".
E c'est "è"! Bone! Bien!
F - "fo", G - "go"...
Et voici une autre lettre à chapeau : Ĝ - "dj"... Prononcer les deux sons ensemble, comme dans le nom du pays Djibouti.
H - le "h" dit aspiré (qui est en fait expiré). Un peu plus marqué qu'en français.
Ensuite c'est Ĥ - "ĥo", comme la jota espagnole.
I - le "i", J - le "i" court comme dans "aïe", et qui qui s'appelle "jo".
Ĵ - "ĵo", comme le "j" français. A côté il y a un mot pour donner l'exemple, ĵurnalisto, il se comprend sans traduction.
K- "ko", L - "lo"...
Ensuite c'est tout simple, les lettres se prononcent comme en français: M, N, O, P, R, S. Oups, le "r" est roulé...
Encore une lettre à chapeau : Ŝ - "ŝo", se prononce comme "ch". "Ŝoforo". C'est clair aussi, il s'agit de "chauffeur" - conducteur de l'antique véhicule à quatre roues.
T... U - ça c'est le "ou".
Encore un chapeau, cette fois renversé : Ŭ. C'est le "ou" bref, un peu comme dans "ouais". Pour retenir, je vais imaginer le miaulement de notre chat Fifi qui parle un espéranto très pur : "miaŭ, miaŭ..."
Il reste V et Z. C'est simple.
Il y en a 28 lettres en tout.


Répétons:


A a, B b, C c (ts) , Ĉ ĉ (tch), D d, E e (è), F f, G g (go), Ĝ ĝ (dj), H h (h dit aspiré), Ĥ ĥ (jota), I i, J j (i court), Ĵ ĵ (j), K k, L l, M m, N n, O o, P p, R r (roulé), S s, Ŝ ŝ (ch), T t, U u (ou), Ŭ ŭ ("ou" court) , V v, Z z.


Lisons un peu. N'oublions pas que l'accent tonique se trouve sur l'avant-dernière syllabe.


Francio (l'accent tonique sur le "i"!), Anglio, Belgio, Belorusio, Litovio, Latvio, Estonio, Moldavio, Kazaĥio, Norvegio, Uzbekio, Turkmenio, Tajlando, Japanio, Kirgizio, Italio, Taĝikio, Turkio, Azerbajĝanio, Armenio, Ukrainio, Rusio, Kartvelio...


Pour mieux assimiler, il faudrait quand même écrire un peu, ça fait de la pratique. Où est le clavier? Il est plus facile d'utiliser la reconnaissance vocale, mais on peut parfois bouger un peu les doigts, ça fait du bien. Mais où il est, ce clavier... Il y a encore un mois, il était par lа... Voilа! Un cadeau - crayon optique! Si on le déplace sur une surface plane, il transmet les mouvements sur l'écran.


Essayons d'écrire quelque chose, comme les hommes préhistoriques... A... B... C... C'est dingue, combien les gens ont souffert. Maintenant le Ĉ... Qu'est-ce qu'il y a encore avec les chapeaux? Ĝ, Ĥ, Ĵ, Ŝ, Ŭ...


Maintenant essayons d'écrire quelque chose de plus long. Prenons des exemples du manuel : fakultato... palmo... ĉampiono, horizonto, historio, kolĥozo (qu'est-ce que c'est que ça?), ĵaketo, ĵurio, projekto, jubileo, atleto (ouf, c'est dur, comme si je faisais de l'haltérophilie !), maŝino, soldato, studento, vagono, vino, rozo, muziko, gitaro, geografio... Ça suffit, peut-être ?


Bon, encore un exercice, et c'est fini pour aujourd'hui.


Écrivez en espéranto les noms et les prénoms de vos écrivains préférés et de vos amis. Souvenez-vous que les nasales s'écrivent comme "on", "an", "en", les lettres muettes ne s'écrivent pas (Jacques - Ĵak"), et le "u" est remplacé par "ju".


Chapitre 2. Persona kontakto


Sur la première page du manuel, Léon Tolstoï me regardait pensivement de sa barbe. La citation sous le portrait disait : "Il est si facile qu'ayant reçu une grammaire de l'espéranto, un dictionnaire et des articles de cet idiome, j'ai pu arriver, au bout de deux petites heures, sinon à l'écrire, du moins à lire couramment la langue."


Eh ben... En deux heures ! Je ne sais pas, si je suis un génie comparable а Tolstoï... Enfin, je n'ai pas besoin de lire des articles, je dois apprendre à parler avec les pilotes.


Il se trouve que tous les pilotoj dans notre secteur galactique parlent espéranto. Et pas seulement les pilotes, mais tous ceux qui vont dans l'Espace profond. Le 3 décembre 2015, quand le vaisseau du Système Galactique est arrivé sur Terre, l'ambassadeur a justement parlé aux Terriens en espéranto.


Plusieurs personnes du comité d'accueil furent étonnées d'avoir compris beaucoup de choses dans la langue "extraterrestre". Encore heureux que parmi les experts s'en trouvaient qui avaient étudié cette langue. Plus tard l'ambassadeur du SG a expliqué qu'il a choisi l'espéranto, car il ne voulait donner un avantage à aucune nation terrestre ni offenser personne. Alors l'espéranto, une langue neutre, bien que parlée à l'époque par un ou deux millions seulement de gens sur toute la Terre, lui avait semblé convenir le mieux. Il ne restait aux gouvernements terriens qu'à l'accepter comme une évidence.


Résultat: les diplomates terriens ont dû vite apprendre l'espéranto. Suivis par les scientifiques, envoyés pour apprendre des sciences galactiques. Ensuite ce fut le tour des représentants commerciaux, puis des pilotes. Quoique plus tard sa diffusion se soit ralentie, tout comme la connaissance des langues étrangères en général (et surtout de l'anglais). C'était dû à l'apparition des traducteurs de poche, bons et pas chers, créés en partie grâce aux technologies galactiques.


Il est clair que cette dernière solution ne me convient pas, car pour faire du stop le contact personnel (persona kontakto) est très important.


Et, à propos, tous les pilotoj, diplomatoj, komercistoj étrangers qui viennent dans Suna sistemo (système solaire) parlent couramment espéranto et n'utilisent pas les traducteurs de poche.


J'ai rapidement parcouru les premières leçons. La méthode était entièrement grammaticale: les règles, leurs explications et des exemples. Mots et tekstoj. Chaque leçon occupait une ou deux pages. Il y avait 20 leçons au total. Les apprendre de cette manière?.. Hum... On ne vit tout de même pas en 2001...


J'ai commencé par mettre dans le même fichier toutes les règles que j'ai trouvées. Elles n'étaient pas nombreuses.


Comme je m'y attendais, ce n'est pas pour rien qu'en espéranto il y a beaucoup de mots finissant en "o". C'est une règle: tous les noms se terminent par -o. J'ai noté quelques nouveaux mots qui m'ont semblé particulièrement utiles: domo - maison, ŝipo - vaisseau, pano - pain, homo - homme, libro - livre, aero - air, Tero - Terre (et aussi la terre sous les pieds, comme en français).


Et les adjectifs se terminent par -a. Bona - bon, bela - beau, interesa - intéressant, simpatia - sympathique, nova - nouveau, juna - jeune.


Stop. Essayons de parler... Bona homo ! Pano ! (j'ai demandé du pain là...) Simpatia tero. Interesa libro. Et si je disais "libra intereso" ? Intérêt livresque ? On dirait que oui... Homa tero. Terre des hommes ? Ŝipa aero - air du vaisseau, juna studento - jeune étudiant. Juna piloto. Juna diplomato. Juna komercisto. Juna turisto. Juna homo.


Bon, allons plus loin. Bone - bien, interese - de façon intéressante, bele - bellement ? Ça ne se dit pas... Simpatie - sympathiquement? Studente - à la façon des étudiants ? Libre - livrement ? Livresquement ?.. Regardons tout de même la règle: les adverbes, mots qui répondent à la question "de quelle manière?" Telefone - par téléphone. Intéressant ! C'est-à-dire interese ! Alors, "libre" on peut aussi traduire comme "à l'aide d'un livre" ?


1. Essayez de changer certains des mots ci-dessus! Par exemple, "amiko" - ami, "amika" - amical, "amike" - amicalement. Souvenez-vous que l'accent tonique est toujours sur l'avant-dernière syllabe !


2. Essayez de lire à haute voix les mots ci-dessus. Faites attention à l'accent tonique et à la prononciation des sons (piedo - "pi-e-do" et non "pjedo").


3. Essayez de créer 10 combinaisons logiques de mots. Par exemple, "oficiala dokumento", "geografia karto"...


4. Savez-vous, comment dire en espéranto "banal", "électricité", "phonétique", "table", "sport", "robot"?


Lisez ces mots (le vocabulaire de l'espéranto est compréhensible sans traduction, pour les francophones, à 60% environ) :


Absoluta, abstrakta, adekvata, administracio, adreso, afiŝo, afrika, agento, akademio, aktiva, aktoro, aktuala, alternativo, altruismo, amiko, ananaso, anekdoto, anonco, anonima, aparato, apartamento, apetito, aresto, argumento, aromo, artisto, atako, atleto, atmosfero, aŭtoro,


baleto, balkono, balo, banala, banano, banderolo, bandito, banko, bariero, bazaro, bazo, betono, biblioteko, bileto, binoklo, biologio, biskvito, bojkoto, bombo, botaniko, brava, brigado, broŝuro, buĝeto, bufedo, bukedo, bulteno, burokrato,


celo, cemento, centimentro, centro, ceremonio, cifero, cigaredo, cinika, cirko, cirkulero, cisterno, citadelo, civilizacio,


ampiono, ĉeko, ĉokolado,


dato, debato, deklami, deklaracio, delikata, demokratio, detalo, detektivo, dialekto, dialogo, diametro, diapozitivo, diktatoro, dilemo, diplomato, diplomo, direktoro, disciplino, disko, diskuto, disputo, distanco, doktoro, dozo, duelo, dueto, duŝo,


efekto, efemera, egoisto, ekonomio, ekrano, ekspedicio, ekstazo, ekvatoro, ekvivalenta, ekzameno, ekzemplero, ekzotika, elasta, eleganta, elektro, elektroniko, emblemo, emocio, enciklopedio, energio, entuziasmo, epizodo, epoko, erotiko, erudicio, estetiko, etaĝo, etapo,


fabriko, fakto, fakultato, fanatika, fantazio, faŝisto, fatala, federacio, fenomeno, fiasko, figuro, fiksi, filatelio, filmo, filozofio, filtri, finalo, financo, fiziko, flago, fono, fonetiko, fontano, formala, formato, formo, formulo, fortepiano, fortuno, foto, fragmento, frazo, frukto,


garantio, garaĝo, gaso, generalo, genio, geografio, geologio, geometrio, giganto, gimnastiko, gitaro, gnomo, grafiko, gramo, gramatiko, grandioza, granito, grimaco, grupo, gubernatoro, gvardio,


harmonio, helikoptero, heroo, higieno, himno, hipopotamo, historio, hokeo, horizonto, horizontala, horoskopo, hospitalo, humana,


ĥaoso, ĥoro,


ideo, idealo, idioto, ignori, ilustri, iluzio, impulso, individuo, industrio, inercio, inĝeniero, iniciato, inspektoro, instanco, instinkto, instituto, instrukcio, instrumento, intelekto, informi, intereso, intervalo, intervjuo, intrigo, intuicio, ironio, izotopo,


jaguaro, jubileo, juristo,


ĵargono, ĵongli,


kabineto, kakao, kalendaro, kandidato, kapitalo, karaktero, karavano, karikaturo, karnavalo, karto, katalogo, kilogramo, kilometro, kino, klubo, kolego, komedio, komika, komplimento, kongreso, konjako, kontakto, kontinento, kopio, kosmo, kritiki, krokodilo, kulturo, kurso,


labirinto, laboratorio, lako, lakona, lampo, legendo, leopardo, liano, likvidi, lingvistiko, linio, liriko, liro, literaturo, litro, logiko, lojala, lokomotivo, luno, lustro,


mafio, magio, majoro, maksimumo, manuskripto, margarino, marko, masko, maŝino, matematiko, medicino, meduzo, melodio, menuo, metalo, metodo, mikrofono, milimetro, miliono, minimumo, ministro, minuto, modelo, monumento, muskolo, muzeo, muziko,


nacio, naiva, negativa, nervo, neŭtrala, nikotino, noto, nova, novelo, nuanco, nulo, numero,


objekto, oceano, odo, oficiala, oficiro, operacio, opero, opozicio, optiko, optimismo, oratoro, orbito, ordeno, ordinara, organizi, originala, orkestro, ovalo, ozono,


paciento, palmo, panoramo, paradokso, pasaĝero, pasiva, pasporto, patrioto, paŭzo, pedagogo, piedo, piĵamo, piramido, pirato, plano, planedo, pluso, poemo, poezio, populara, portreto, pozitiva, praktiko, principo, profesoro, programo, progreso, prozo, psikologo, publiko,


radaro, radikala, reala, recenzo, redakcio, redakti, redaktoro, reformo, reĝisoro, reklamo, rekomendi, rekordo, rektoro, religio, reperturaro, reputacio, respubliko, restoracio, retoriko, revizoro, revolucio, revolvero, rezervo, rezolucio, roto, roboto, rolo, romano, romantiko, rozo,


salono, samovaro, sarkasmo, satelito, sceno, sekreta, sekundo, sentimentala, serenado, serio, serioza, sezono, sfero, signalo, simbolo, simetrio, simfonio, simpatia, sistemo, sociala, soldato, solidara, speciala, spektaklo, sporto, stacio, stilo, strukturo, studento, sumo, surprizo,


ŝanco, ŝnuro, ŝoforo, ŝoseo, ŝtormo,


tabako, tablo, taksio, taktiko, teatro, tekniko, teksto, telefono, telegrafo, telegramo, temo, temperaturo, teniso, teorio, terapio, teritorio, tigro, tipo, tono, torto, tosto, triumfo, triviala, trotuaro, tundro, tunelo, turisto, turniro,


unika, universitato, uragano, urno, utopio,


vagono, valso, valuto, vazo, vertikala, veterano, vidi (voir), vino, virtuozo, viruso, vitamino, vizito, vizo, vualo, vulgara, vulkano,


zebro, zenito, zigzago, zodiako, zono, zoologio.


5. Lisez et traduisez les expressions suivantes (n'oubliez pas que l'accent tonique est sur l'avant-dernière syllabe) :


Absoluta sekreto
Banana palmo
Nova adreso
Bona apetito
Bela gitaro
Romantika serenado
Bona romano
Moderna komedio
Brava soldato
Naiva ideo
Komforta divano
Ideala plano
Afrika suveniro
Simpatia persono
Absurda ideo
Trolebusa bileto
Lirika poemo
Kompetenta specialisto
Granda biblioteko
Geografia centro
Alternativa programo
Roza bukedo
Giganta bazaro
Populara aktoro
Dokumenta filmo
Traktora motoro


6. Traduisez en espéranto :


Bibliothèque centrale
Agent secret
Étudiant actif
Nouveau plan
Roman naïf
Acteur élégant
Palmier africain
Sérénade lyrique

Chapitre 3. Praktiko, logiko...


C'est l'heure de pratiquer un peu. Pas de théorie sans pratique. Imaginons que je rencontre un extraterrestre. Par exemple, un Alkarien. Il dit "Saluton !" (Salut !). Et moi, je veux qu'il m'emmène vers Mars. Leur terminal est plus grand que celui de la Lune. Je dis : "Saluton ! Bona piloto ! Vous avez bela ŝipo. Je suis tera studento, je veux aller à Astra Festivalo. Marso ! Emmenez-moi avec vous, bone ?"


C'est déjà ça... Comment dire "vous avez" ? J'ai fait une recherche sur cette expression et obtenu la phrase "Vi havas novan libron" - "vous avez un nouveau livre". Vi ? Je continue. Donc, "vi" - c'est le pronom "tu" et "vous". "Havas" ressemble à l'anglais "have" - "avoir", et aussi à l'allemand "haben". "Tu as novan libron" - novaN libroN ? Pourquoi pas "nova libro", sans le "n" à la fin ?


Je ne vais pas regarder les règles, par principe ! L'espéranto est basé sur la logique. Donc je vais l'utiliser.


"Vi (vous) havas (avez) novan (nouveau) libron (livre)." J'ai une idée ! Regardons d'autres exemples pour en être sûr.


"Kato vidas muson." "Muso vidas katon". Kato - chat. Muso - souris. Vidas - on dirait "voit".


Kato vidas musoN (souris). Muso vidas katoN (chat). Ah oui, c'est un cas grammatical ! Et grâce à lui, les phrases peuvent avoir l'ordre des mots libre, comme en russe ou en latin. Donc, je peux dire "Muso katoN vidas". "Vidas katoN muso". "KatoN vidas muso". Et toutes ces phrases auront un seul et même sens - la souris voit le chat. Ŝike !


Et maintenant on peut prendre quelques exercices du manuel. Non, je vais plutôt inventer les miens, ce sera plus intéressant.


1. Si "j'ai un nouveau livre" est " "mi havas novan libron", alors comment dire :


"J'ai un livre intéressant"
"J'ai un journal intéressant"
"J'ai un beau vaisseau" ?


2. Modèle : "Kato vidas muson". A vrai dire, dans nos maisons de ville rares sont les chats qui voient des souris... Consigne : nommez les choses qu'un chat peut voir dans une maison.


- Mia (mon) kato vidas (divano.., klumbo.., lustro.., tigro.., viando.., biblioteko.., videomagnetofono.., libro.., libroj.. (livres), telefono.., ŝranko.. (armoire), fenestro.., kosma.. ŝipo..).


3. Vous regardez une émission de téléréalité. Déterminez, en examinant ces phrases, qui embrasse qui (embrasse - kisas).


Marko kisas Anna-n. Anna-n kisas Sergeo. Sergeo ne kisas Marta-n. Marta kisas Frankon. Kato kisas muson. Franko kisas portreton.


Et maintenant, je vais ajouter dans mon "fichier de grammaire" de nouvelles règles.


En espéranto, il existe deux cas: nominatif et accusatif (akuzativo). Le sens de akuzativo est rendu à l'aide de la terminaison -n. Akuzativo montre, sur qui ou quoi l'action est dirigée (tiens, on dirait le complément d'objet direct ! Ou COD tout court).


Exemples: Mi vidas domon (maison). Mi havas libron (j'ai un livre). Marko kisas Anna-n.


Le pluriel est formé à l'aide de la terminaison -j :


Libro - libroj... tekstoj, komercistoj, diplomatoj.


Les noms et les adjectifs peuvent prendre le pluriel : novaj libroj, interesaj tekstoj, francaj diplomatoj.


Les mots au pluriel peuvent prendre l'accusatif :


Mi vidas Alkariajn pilotojn. Alkarioj havas bonajn ŝipojn.


Lisez ces phrases :


Kato vidas 3 (tri) musojn. Viktoro havas novajn amikojn.


Traduisez :


Livres intéressants. Je vois une affiche. Le directeur a un grand bureau. Je vois un bon vaisseau. Tu as un bon livre. J'ai un bon chat.


(Les traductions sont plus bas !)


plus bas...


plus bas...


pli malsupre...


pli malsupre...


pli malsupre...


Alors vous avez déjà traduit? ;-)


Jen (voilà) :


Interesaj libroj. Mi vidas afiŝon. Direktoro havas grandan kabineton. Mi vidas bonan ŝipon. Vi havas bonan libron. Mi havas bonan katon.


Chapitre 4. Mi estas tera studento


Revenons à la discussion avec l'Alkarien. Donc, je dois dire ma phrase ainsi: "Vi havas belaN ŝipoN".


Et comment dire "je suis étudiant" ?


J'ai trouvé : "je" ou "moi", c'est "mi". Et "vi" est utilisé au singulier et au pluriel. Pas de problème avec le tutoiement ou le vouvoiement.


Je lis des exemples:


"Mi estas Boris" - "Je suis Boris"
"Vi estas nova studento" - "Tu es un nouvel étudiant".
"Vi estas novaj studentoj" - "Vous êtes de nouveaux étudiants".
"Li estas serioza homo" - "Il est un homme sérieux"
"Ŝi estas bona muzikisto" - "Elle est une bonne musicienne"
"Ĝi estas bona gitaro" - "C'est une bonne guitare".


(Ĝi est le pronom neutre pour désigner des choses. On le traduit par "il" ou "elle", selon le contexte.)


"Ni estas bonaj muzikistoj" - "Nous sommes de bons musiciens".
"Ili estas bonaj muzikistoj" - "Ils sont de bons musiciens".


"Estas" - c'est de toute évidence le verbe "être". "Je suis un étudiant". En espéranto ce sera "Mi estas studento".


Imaginons de nouveau la conversation avec l'Alkarien :


Il dit : "Saluton !" Je dis : "Saluton ! Mi estas tera studento ! Mi veux aller à interesa festivalo sur la planète Belega ! Emmenez-moi, s'il vous plaît, jusqu'à Mars, si pour vous c'est sur le chemin."


Non, je n'irai pas loin sans verbes. Qu'y a-t-il dans le manuel à ce sujet ?


"Les verbes à l'infinitif ont la terminaison -i. Esti - être, vidi - voir, havi - avoir. La terminaison -as indique le présent. Il faut trouver une astuce pour ça... tiens, -as comme "AStuce". Esti - estas, vidi- vidas, havi - havas.


J'ai choisi dans le dictionnaire tous les verbes qui m'ont paru utiles pour les discussions simples :


flugi - voler (dans les airs :-) )
voli - vouloir
veturi - aller (en véhicule)
iri - aller
scii - savoir (pensez à prononcer chaque lettre : s-ts-i-i)
paroli - parler
diri - dire
dormi - dormir
kompreni - comprendre
manĝi - manger
trinki - boire
doni - donner
preni - prendre
montri - montrer
sidi - être assis
kuŝi - être couché
stari - être debout
kuri - courir
pensi - penser
loĝi - loger


Maintenant, comment les retenir de façon la plus rapide et efficace possible ? Les utiliser en pratique !


Mi sidas - je suis assis. Mi volas... Mi volas... qu'est-ce que je veux ? Mi volas flugi ! Mi volas sidi ! Regardons dans la liste... Mi volas dormi ! Je veux dormir ! Mi volas manĝi !!! Mi volas trinki ! Mi volas pensi ? Et comment dire "ne" ? Ben, tout simplement ne. Mi ne volas manĝi ! Comme un enfant gâté... Mi ne volas dormi ! Mi ne volas sidi, mi volas flugi !


Mi volas kuri, veturi, iri... Mi iras. Pour mémoriser, je vais me mettre debout et marcher un peu. Mi iras, mi iras... Mi kuras ! Mi sidas. Mi kuŝas... C'est agréable de m'allonger un peu... Mi staras. Je suis debout. Mi ne kuras, mi ne sidas, mi ne flugas, mi ne kuŝas - mi staras.


Mi scias... je sais. Mi volas scii - je veux savoir.


Mi pensas. Mi kuŝas, pensas. Et comment dire "et" ? Kaj. Intéressant comme mot... Comme un prénom allemand. Kay, celui qui est avec Gerda. Kay kaj Gerda. Gerda kaj Kay.


Alors on dit comme ça : mi kuŝas kaj pensas. Mi kuŝas kaj... kaj... kaj... qu'est-ce qu'il y a d'autre sur la liste? Dormas. Mi kuŝas kaj volas dormi. Mi kuŝas kaj volas flugi.


Mi volas belan ŝipon. Mi ne havas belan ŝipon.


Continuez à vous exercer !


1. Marchez un peu, asseyez-vous, réfléchissez à ce que vous voudriez faire etc.


2. Question: que signifient les mots ŝi, li, vi, mi, estas ?


3. Comment dire en espéranto "Je suis Boris" ? Et "il est Boris" ? "Il est étudiant" ?


4. Nouvelle grammaire : le préfixe mal-.


Ce préfixe donne au mot le sens opposé. Nova - neuf, malnova - vieux. Granda - grand, malgranda - petit. Bona - bon, malbona - mauvais.


Et que signifie "malvarma", si "varma" c'est "chaud" ? Et "malalta", si "alta" - haut ? Que signifie "malbone", si "bone" - bien ?


Traduisez ce dicton vers le français :


Sata (rassasié, repu) malsatan ne komprenas.


6. Lisez le résumé d'un conte populaire russe.


Personnages :


Kulo - moustique
Muso - souris
Rano - grenouille
Leporo - lièvre
Urso - ours


MALGRANDA DOMO


Flugas kulo. Ĝi vidas: staras bela granda domo.
- Kiu en la domo loĝas (habite) ? Kiu en la granda loĝas ?
Neniu respondas (personne ne répond).
Nun (maintenant) la kulo loĝas en la domo.
Kuras muso. Kaj ĝi vidas : staras bela domo. La muso demandas :
- Kiu (qui) en la domo loĝas? Kiu en la bela loĝas?
- Mi, kulo, en la domo loĝas.
- Kaj mi volas en la domo loĝi! - diras la muso.
- Bone, - diras la kulo.
Nun en la domo loĝas la kulo kaj la muso.
Iras rano. Ĝi vidas: staras bela malgranda domo. La rano demandas :
- Kiu, kiu en la domo loĝas ? Kiu, kiu en la malgranda loĝas ?
- Mi, kulo, loĝas en la domo.
- Mi, muso, en la bela domo loĝas.
- Kaj mi volas en la domo loĝi ! - diras (dit) rano.
- Bone, - respondas la kulo kaj la muso.
Nun en la domo loĝas la kulo, la muso kaj la rano.
Kuras leporo. Ĝi vidas: staras bela malgranda domo. La leporo demandas :
- Kiu en la domo loĝas ? Kiu en la malgranda loĝas ?
- Mi, kulo, en la domo loĝas.
- Mi, muso, en la bela domo loĝas.
- Mi, rano, en la malgranda domo loĝas.
- Kaj mi volas en la domo loĝi ! - diras la leporo.
- Bone, - diras la kulo, la muso kaj la rano.
Nun en la domo loĝas la kulo, la muso, la rano kaj la leporo.
Iras urso. Ĝi vidas la malgrandan domon. Kaj ĝi volas loĝi en la domo.
- Malbone ! - diras la muso, la rano, la leporo kaj la vulpo. Vi estas granda! Kaj la domo estas malgranda!
- Ne, mi ne estas granda ! - diras la urso. - Kaj la domo estas ne malgranda ! Ĝi estas granda bela domo ! Mi volas en la domo loĝi !
La urso sidas sur la domon. La domo krakas (craque) " krak! krak! " kaj falas (tombe).
- Oĥ, malbona urso ! - diras la kulo, la muso, la rano kaj la leporo.
- Ne, mi estas bona, - diras la urso. - La domo estas malbona. Nun mi ne volas en ĝi loĝi.
Kaj la urso iras for (loin). Kaj la kulo flugas for. La muso kuras (court) for. La rano iras for. La leporo kuras for.


FINO.


Chapitre 5. Mi volas flugi al...


Maintenant essayons de parler pour de vrai. J'ai activé mon communicateur, appelé l'option "langue espéranto", "dictée", "alerte sur les fautes de grammaire et de style". Le voyant a clignoté en vert, indiquant qu'il était prêt.


- Saluton! - dis-je. - Mi estas studento. Mi estas juna, simpatia, interesa, serioza persono.


- Mi voli flugi Marso.


Le voyant est passé au rouge. - Erreur ! Il faut dire : "Mi volas flugi al Marso".


- Ouais... Au sujet de "volas" j'ai compris. Et qu'est-ce que c'est "al" ?


- "Al" est une préposition qui désigne une direction, - répondit aimablement mon communicateur. - Par exemple, al mi - à moi, al Berlino - à Berlin (vers Berlin), al Aleksandro - chez Alexandre.


- Bone, - dis-je. - Mi volas flugi al Berlino. - Le voyant restait vert. - Mi volas veturi al Berlino. Mi volas iri al Berlino. Mi volas kuri al Berlino. - La couleur verte vacilla, perplexe, mais ne passa pas au rouge. Peut-être la possibilité d'aller à pied de la province française à Berlin ne lui parut-elle pas si loufoque. Vérifions...


- Mi volas kuri al Marso ! - dis-je.


Le rouge s'alluma aussitôt. "Faute de sens! La phrase correcte est : Mi volas flugi al Marso".


- Mi volas flugi al Marso, - me repris-je. - Vi havas belan, bonan, simpatian, novan kosma ŝipo, c'est-à-dire - kosman ŝipon. - Le rouge qui venait de s'allumer s'éteignit.


Et que dire ensuite? Bien sûr - où je veux aller. Je feuillete le manuel. Voilà.


- Kaj de Marso, - dis-je, - mi volas flugi al Astra Festivalo.


"De" est la préposition qui signifie "de", "dans la direction opposée". De Marso - de Mars. De Tero - de la Terre.


Elle signifie également l'appartenance. Portreto de Prezidento. Kabineto de direktoro. Romano de Hugo.


Ça, c'est clair. Et comment demander: "Est-ce que vous allez sur Mars? Allez-vous au Festival des Astres ?"


Je cherche... voilà. Ĉu vi flugas al Marso ? Ĉu vi flugas al Astra Festivalo ?


Ĉu indique l'interrogation. On peut le traduire en français par "est-ce que". On ne l'utilise pas, si dans la phrase il y a déjà des mots interrogatifs, comme "kio" - "quoi", "kiu" - "qui", etc. (ces mots interrogatifs commencent tous par "ki-").


Kio estas tio ? Qu'est-ce que c'est ?
Ĉu tio estas Marso ? Est-ce que c'est Mars ?
Ĉu tio estas Tero ? Est-ce que c'est la Terre ?
Ĉu tio estas kosma stacio ? Est-ce que c'est une station spatiale ?


Lisez et traduisez. C'est une petite nouvelle, écrite presque entièrement avec des mots compréhensibles sans traduction. Et vous avez déjà appris presque tous les autres mots.


Esperanto... Kio estas Esperanto ?


Mi havas grandan problemon. Mi volas scii, kio estas Esperanto.


Kio estas Esperanto ? Mi ne scias. Sed (mais) mi volas scii.


Ĉu Esperanto estas frukto ? Estas ekzotikaj fruktoj: ananasoj, bananoj... Ĉu estas frukto Esperanto ?


Ĉu Esperanto estas kontinento ? Malgranda, miniatura kontinento inter (entre) Afriko kaj Aŭstralio ?


Ĉu Esperanto estas marko de vino ? Ĉu Esperanto estas ...


Mi ne scias. Sed mi volas scii.


Mi iras al filologia fakultato de la pedagogia universitato. En granda luksa kabineto sidas tre (très) inteligenta persono - profesoro Jansérien de Jéoublier.


- Kio estas Esperanto? - interesiĝas mi.


- Hm. Esperanto ? - kartave (en grasseyant) diras la profesoro. - Tio estas fizika fenomeno. Absolute abstrakta.


- Ne! Vi ne pravas (vous n'avez pas raison) ! Esperanto ne estas abstrakta ! - protestas mi.


Mi iras al fizika laboratorio de la fizik-matematika fakultato. En la laboratorio estas studentoj-fizikistoj. Ili eksperimentas kaj kontrolas la rezultojn de la eksperimentoj.


- Mi estas inspektoro de ministerio ! - agresive krias mi. - Kio estas Esperanto ?!


- Ni ne scias... ni ne havas... - kvakas (coassent) la studentoj. - Ni havas ekzamenojn, eksperimentojn, ekologion, ekonomikon ... sed Esperanton ni ne havas...


Mi vidas, ke ili vere (vraiment) ne havas Esperanton kaj zigzage foriras (pars).


Mi marŝas al la redakcio de gazeto "Nova epoko". En la redakcio estas ĵurnalistoj sur seĝoj (sièges), telefonoj sur tabloj, geografiaj kartoj sur la muroj... sed Esperanto ne estas !


Mi vizitas cirkon, restoracion, psikiatrian klinikon, kinoteatron, zooparkon, universalan magazenon, telegrafejon... ne estas !


Mi havas bileton kaj mi iras al aerodromo. Mia aviadilo (=aeroplano) estas nova kaj moderna. " Z-z-z ! " - startas la motoro. Ni flugas al Buĥara. En la aero estas koŝmara ĥaoso: ŝtormo (tempête), uragano, sed la piloto vidas aeran koridoron, kaj ni flugas normale.


En Buĥara mi iras al la bazaro. En la bazaro estas vino, viando, traktoroj, lokomotivoj, ananasoj, anakondoj, romanoj de Zola, ordenoj de Lenin (décoration), studentaj biletoj, francaj pasportoj, turkaj liroj kaj polaj zlotoj, atomaj bomboj, ĉokoladaj bombonoj... ĉio (tout), absolute ĉio !!! La bazaro estas tre granda. Orienta bazaro.


Melodie muzikas cigana orkestro. Tri rusaj alkoholuloj skandalas en limonada magazeno. Juna uzbeko ĉerpas (puise) ĉampanan vinon el (de) samovaro.


- Kion (kio-n) vi volas ? - diras al mi maljuna armena komercisto.


- Mi volas Esperanton, - diras mi.


- Vaj-vaj-vaj ! Ne sezono, ne sezono !


Kio estas Esperanto ? Mi ne scias...


Chapitre 6. Kosmohaveno


Je suis arrivé jusqu'au kosmohaveno de Paris. Près de la sortie vers les tuneloj (tunnels de décollage), je remarque quelques autostoppeurs. Tous ne sont pas Terriens. Nous sourions, disons "Saluton !" En tant que dernier arrivé, je me mets plus loin de l'entrée. Je sors ma pancarte avec l'inscription "Marso".


J'y suis déjà depuis deux heures. Il y a beaucoup de passants, mais la plupart font semblant de ne pas nous remarquer. D'autres font un geste d'excuse, indiquant qu'ils ne peuvent pas nous emmener. Certains auto-stoppeurs arrivent tout de même à partir.


- Marso ? - quelqu'un s'adresse à moi. On dirait le professeur type d'une série télévisée. Lunettes, barbiche.


- Jes, jes, Marso ! - dis-je. - Mi volas flugi al Marso.


- Ĉu vi estas marsano ? - demande la profesoro. Je devine qu'il veut savoir si je suis Martien.


- Ne, mi ne estas marsano, - dis-je. - Mi estas terano. Mi estas tera studento.


La profesoro s'éloigne. Il regarde les autres auto-stoppeurs. Il demande à un autre : "Ĉu vi estas marsano ?" Celui-ci répond que ne marsano, mais qu'il est déjà allé sur Mars. Je n'ai pas vu comment leur conversation s'est terminée, parce qu'on m'a fait un signe de la main. C'est un piloto, dans son uniforme. Sur sa poitrine, il a un badge à son nom : Lionel Villard. On dirait un Français.


- Je te dépose sur Mars ? - demande-t-il. - Seulement on devra faire une halte à la kosmostacio Dek. Ça prendra trois heures.


- D'accord ! - dis-je.


- Ĉu vi parolas en Esperanto ? - demande le pilote. - Est-ce que tu parles espéranto ? Dans notre équipage, je suis le seul à parler français.


- Mi parolas, - dis-je. - Un peu. Iomete.


- Compris. Un cours d'introduction de cinq minutes ? Via problemo. C'est ton problème. D'ailleurs, je te conseille de continuer à apprendre. Alors peut-être tu auras un boulot sur le vaisseau. Et l'argent n'est jamais de trop pendant le voyage.


Nous arrivâmes au poste de garde. Mon piloto montra ses dokumentoj et fit un signe de tête dans ma direction: "Li estas kun mi" (il est avec moi). Roboto-gardien scanna ma individua karto et la compara avec mon visage. Un signalo vert s'alluma, et une voix artificielle nous souhaita un bon voyage.


Ensuite nous avons longtemps marché dans les startaj tuneloj. Mon compagnon gardait le silence, l'air pensif.


Je regardais avidement autour de moi. Ceci dit, j'avais déjà vu plusieurs fois cet endroit en vidéo.


En sortant du tunelo, on se retrouve directement au bord du kosmoŝipo, il est donc impossible de voir, comment il est de l'extérieur. Sur le tableau près de l'entrée, il y avait l'inscription "Kuriero FR-24". Un vaisseau courrier, quoi.


On m'a dit de me mettre sur une couchette, en medicina sekcio, et de m'attacher. Presque immédiatement le compte à rebours a commencé. Starto a été annoncé dans 15 minutes.


Pendant tout ce temps, j'étudiais les numéraux en espéranto, d'autant plus qu'on pouvait les entendre en permanence sur la radio du vaisseau.


0 - nulo
1 - unu
2 - du
3 - tri
4 - kvar
5 - kvin
6 - ses
7 - sep
8 - ok
9 - naŭ
10 - dek
11 - dek unu
12 - dek du
etc.


20 - dudek
21 - dudek unu
...


30 - tridek
...


100 - cent
200 - ducent
...


1000 - mil.


2055 - du mil kvindek kvin.


C'est simple.


...Et pendant ce temps-là, l'ordinateur marmonnait :


"Dek ses... dek kvin... dek kvar... dek tri... dek du... dek unu... dek... naŭ..."


Je ne me souviens pas du décollage, parce que je me suis endormi. Probablement que le cybermédecin, branché à la couchette, a décidé que je supporterais mieux l'accélération s'il m'endormait. Je ne m'attendais pas à une telle vacherie.


Page 1     Page 2     Page 3


Esperanto