Russie Russie virtuelle

BLAGUES

sur Natacha Rostova
et le lieutenant Rjevski


Les Russes aiment inventer des blagues sur les personnages littéraires et cinématographiques. Il existe des séries entières de blagues sur le héros de la guerre civile de 1918 Vassili Tchapaïev et son adjudant Pet'ka, d'autres sur le grand détective Sherlock Holmes et son ami le Dr Watson, et une grande quantité sur Natacha Rostova et le lieutenant Rjevski. Natacha, l'héroïne du roman de L.Tolstoï "Guerre et paix" n'est pas présentée dans ces blagues comme à la fin du roman où, après son mariage avec Pierre Bézoukhov, elle devient une ménagère dévouée mais mal soignée. Elle est plutôt comme au début du roman, une jeune fille superficielle courtisée par Andreï Bolkonski qui danse dans les bals. Et en plus, elle a un amant attitré - le lieutenant Rjevski. D'où vient-il? Ce lieutenant n'est pas présent dans "Guerre et paix"...

Ce courageux hussard est un personnage du film "Goussarskaïa ballada" ("Ballade des hussards"), très connu en Russie et basé sur un fait réel. Durant la guerre contre Napoléon, il y avait une jeune femme du nom de Nadejda Dourova. Celle-ci a perdu très tôt sa mère, et son père, un militaire, l'a éduquée comme un garçon. Adulte, elle s'est déguisée en homme et partie combattre, en devenant l'héroïne de la guerre de 1812. Dans le film, une jeune fille appelée Choura Azarova, amoureuse du lieutenant Rjevski, s'habille en homme et part combattre aux côtés de son élu pour conquérir son coeur.

Les deux films, l'adaptation de "Guerre et paix" du réalisateur Sergueï Bondartchouk et "Ballade des hussards", sont sortis au cinéma presque en même temps dans les années 60. Et comme les deux films se situent à la même période historique, le lieutenant Rjevski et Natacha Rostova ont été réunis dans ces blagues, où ce lieutenant devient un personnage vulgaire, grossier et coureur de jupons.

Qui sait si la perception un peu controversée de l'oeuvre de Tolstoï par les Russes y est pour quelque chose (cf. l'article de Sviatoslav Loguinov en russe), ou parce que Tolstoï a été amoureux de la soeur de sa femme quand il écrivait "Guerre et paix" en s'inspirant d'elle (la comtesse Tatiana) pour brosser le personnage de Natacha? Quoiqu'il en soit, ces blagues sont pour la plupart très vulgaires (vous voilà prévenus, il est encore temps de faire marche arrière!). De nombreuses blagues sont intraduisibles car basées sur le double sens en russe du mot "oeufs" qui signifie aussi "couilles".

Pour commencer, deux blagues sur "Guerre et paix":


- Que je déteste Tolstoï! Écrire quatre tomes de "Guerre et paix", il y a de quoi devenir dingue!
- Pourquoi, tu les a lus?
- Non, je les ai scannés!


- J'ai pris "Guerre et paix" dans les mains pour la première fois quand j'avais trois ans.
- Et quel est ton souvenir le plus marquant?
- La hernie ombilicale que j'ai attrapée.


Et maintenant, place à Natacha et au lieutenant Rjevski :


Natacha Rostova

Natacha Rostova (Ludmila Savéliéva, "Guerre et paix")




Lieutenant Rjevski

Lieutenant Rjevski (Youri Yakovlev, "Ballade des hussards")




Pendant le bal, Natacha Rostova dit au lieutenant Rjevski:
- Cette nuit, je serai seule à la maison !
Rjevski:
- Il est certes bel et bon d'être parfois seule.
Natacha:
- Je dormirai dans un lit à baldaquin grand et douillet...
Rjevski:
- Il est certes très agréable de dormir dans un lit grand et douillet.
- Je dormirai toute nue...
- Oui, il est très plaisant de dormir toute nue.
- Rjevski, venez chez moi cette nuit, on va baiser!
- Ah, d'accord. Maintenant je comprends votre allusion, Madame!


- Que faites-vous dans mon dos, lieutenant?
- Je cherche vos seins, Madame.
- Mais ils sont sur le devant!
- Madame, sur le devant, je les ai déjà cherchés.


On demande au lieutenant Rjevski:
- Pourquoi les dames ne sont-elles jamais offensées par vos vulgarités?
- Parce que ma parole est toujours suivie par des actes.


Natacha Rostova danse avec Pierre Bézoukhov. En scrutant ses vêtements, elle dit:
- Pierre, c'est inadmissible! Vous avez une tache sur votre col!
Pierre sort et se tire une balle dans la tête. Et Natacha danse avec Andreï Bolkonski:
- Prince, comment osez-vous venir au bal avec une tache sur votre veste?
Bolkonski sort et se suicide. Natacha danse avec le lieutenant Rjevski:
- Lieutenant, mais... vos bottes sont pleines de boue!..
- Ne vous en faites pas, Madame. Ce n'est que de la merde; une fois séchée, elle tombera toute seule.


Le lieutenant Rjevski importune les femmes avec ses assiduités. Excédées, elle se plaignent au colonel qui le convoque:
- Lieutenant, c'en est assez! Vous feriez mieux de prendre une chaise et de vous satisfaire tout seul!
Bien obligé d'obéir, le lieutenant prend une chaise, s'installe au vu de tous et se masturbe. Les femmes alors demandent au colonel d'y mettre fin.
Le colonel s'approche:
- Lieutenant!!! Vous n'avez pas honte? Arrêtez immédiatement!
- Oh non, mon colonel, permettez, permettez...


Dans la petite ville où le régiment du lieutenant Rjevski est stationné, arrive un général. Désirant s'attirer ses bonnes grâces, le lieutenant invite sa femme à danser pendant le bal et cherche frénétiquement un compliment à lui faire. Finalement, il dit:
- Madame, permettez-moi de vous exprimer mon admiration! Vous transpirez moins que n'importe quelle autre grosse femme de votre âge!


- Rjevski, est-ce qu'une femme peut être lieutenant?
- Non, elle ne peut être que sous-lieutenant.


Rjevski et Natacha dansent une valse. Rjevski dit:
- Veuillez m'excuser, Madame, je dois vous quitter quelques instants.
Cinq minutes plus tard il revient, complètement mouillé.
- Que se passe-il, lieutenant? Il pleut?
- Non, Madame, il vente.


Le lieutenant Rjevski raconte son rêve aux autres hussards:
- Je marche dans la forêt et je vois...
- Un cul! - crient en coeur les hussards, habitués aux histoires de Rjevski.
- Non, une petite maison. Alors je m'approche et je vois...
- Un cul!! - crient les hussards.
- Non, une porte. J'ouvre cette porte, j'entre et je vois...
- Un cul!!!
- Oui, - dit le lieutenant, décontenancé. - Pourquoi, je vous ai déjà raconté ce rêve?..


Le lieutenant dit à Natacha, l'air alangui:
- Natacha, je vous aime!
- Ah lieutenant, vous dites des mots derrière lesquels rien ne se dresse!


Natacha Rostova demande au lieutenant Rjevski:
- Lieutenant, avez-vous jamais aimé?
- Bien entendu, Madame, j'ai baisé.
- Je parle d'un amour qui nous élève au-dessus du quotidien!
- J'ai baisé sur un balcon.
- Non, je parle d'un amour pur...
- J'ai baisé dans les bains.
- Mais enfin, lieutenant! Je parle d'un amour pour la vie!
- Ça non, Madame! Je n'ai pas besoin de syphilis!


Natacha danse avec le lieutenant Rjevski et lui propose une devinette:
- Qu'est-ce qui est petit, gris, et qui se faufile dans les trous?
- Une bite! - répond Rjevski.
Natacha s'évanouit. Quand elle reprend ses esprits, le colonel demande ce qui s'est passé.
- J'ai posé une devinette au lieutenant Rjevski, et il m'a donné une réponse tellement scabreuse!..
- Que voulez-vous, Madame, - soupire le colonel. - Les hussards sont des gens vulgaires, ils baisent même les chevaux...


- Lieutenant! Lieutenant! Que faites-vous?!
- Des enfants, Madame!
- Comment? Comme ça, sans se préparer...
- Madame, pour cela je suis toujours prêt!


Le colonel, las de voir Rjevski parader avec des bottes sales, l'oblige à les nettoyer et à les cirer. Rjevski vient au bal avec ses bottes propres et s'aperçoit qu'il peut voir le reflet des dessous de ses partenaires. Il ne tarde pas à le faire savoir:
- Madame, les petits pois sur votre culotte sont adorables!
La dame s'évanouit. Rjevski en invite une autre:
- Madame, j'aime beaucoup la couleur rose de votre culotte!
La dame perd conscience. En voyant le manège de Rjevski, Natacha enlève sa culotte et va danser avec lui. Rjevski regarde dans ses bottes et... tombe dans les pommes. Quand il reprend ses esprits, Natacha lui dit avec étonnement:
- Que vous arrive-t-il, lieutenant? Je n'aurais jamais supposé qu'un coureur de jupons comme vous puisse s'évanouir en voyant le sexe d'une femme!
- Ouf, - Rjevski pousse un soupir de soulagement, - j'ai cru que mes bottes étaient déchirées...


- Lieutenant, êtes-vous un gentilhomme?
- Bien sûr! J'ai une arbre généalogique si impressionnant que les dames tombent dans les pommes en le voyant...


Dans un restaurant parisien, les lieutenants Rjevski et Golitsyne écoutent "Le tango des émigrés", l'air maussade.
- Je m'ennuie! - dit Rjevski. - J'ai envie de monter sur scène et de ch... dans le piano...
- Non, pas question! Ce n'est pas la Russie, mon frère. Les Français, ces sauvages, ne comprendraient pas!


- J'apprécie votre présence d'esprit, lieutenant, mais je ne me fais pas d'illusions sur ma femme. Depuis longtemps, elle ressemble à une écurie sale pour les hussards de passage.
- Vous avez tort, colonel! Madame votre épouse ressemble plutôt à l'hôpital du futur: propre, accessible à tout le monde et gratuit.


Rjevski annonce pendant un repas:
- Je vais pisser!
Natacha:
- Lieutenant, vous êtes décidément par trop vulgaire! Vous pourriez dire: "Je sors contempler les étoiles", par exemple.
Rjevski revient et tend la main vers son bocal.
- Lieutenant, vous ne vous lavez pas les mains?
- N'ayez crainte, Madame! Je tenais le télescope avec l'autre main.


Dans une pièce se trouvent Natacha Rostova, Andreï Bolkonski, Pierre Bézoukhov et le lieutenant Rjevski. Soudain, Natacha émet un son incongru. Comme un vrai gentleman, Pierre se lève et dit:
- Veuillez m'excuser, messieurs.
Plus tard, c'est la même chose. Andreï Bolkonski se lève à son tour et présente ses excuses.
Plus tard, le lieutenant Rjevski se lève et dit:
- Messieurs, je sors pour fumer une cigarette, et si Mme Rostova pète de nouveau, dites que c'est moi.


Natacha et Rjevski sont dans un train. Le lieutenant lit le journal, et Natacha essaie en vain d'attirer son attention, en relevant sa jupe, en baissant les bretelles... Enfin, elle demande:
- Lieutenant, comment s'appelle la pierre dans votre bague?
Rjevski, en posant le journal:
- Vous savez, Natacha, je n'ai tout simplement pas envie...


Début     Page précédente     Page suivante