Russie Russie virtuelle

BLAGUES

éthniques


Les personnages de blagues sont souvent des stéréotypes, des clichés. Sommairement, on peut dire que :

- les Russes se moquent souvent d'eux-mêmes dans leurs blagues.
- les Ukrainiens sont présentés comme pas très futés, nationalistes, pingres.
- les Géorgiens : obsédés bisexuels, riches, explosifs, machos, mafieux (voir aussi les blagues "nouveaux Russes")
- les Tchouktches (cf. blagues Tchouktches)
- les Juifs (cf. blagues juives)


* * *

Un Anglais :
- Chez nous pendant les fouilles d'un site du XVIIIe siècle, on a trouvé un bout de fil de fer, ce qui prouve l'existence du télégraphe à fil.
Le Russe répond alors :
- Et chez nous, on n'a rien trouvé, ce qui prouve l'existence du télégraphe sans fil.


Un Russe et un Américain se rencontrent à une conférence scientifique.
L'Américain :
- Nous, on a croisé une poule et une chatte ; maintenant, elle pond des oeufs et attrape les souris.
Le Russe rétorque :
- Et nous, on a croisé une pastèque avec des cafards...
L'Américain :
- Et alors ?
Le Russe :
- Comment ça - "alors" ? Tu découpes la pastèque, et les pépins s'en vont tous seuls !


Le soir, Sherlock Holmes et Dr Watson se promènent à Londres. En passant sur un pont, Sherlock Holmes s'arrête et dit à Dr Watson :
- Mon ami, ma méthode de déduction me permet d'influencer le comportement des gens. Voulez-vous une démonstration ? Je ferai en sorte que les trois personnes qui passent sur ce pont aillent se jeter dans la rivière.
Ils attendent. Un Anglais s'approche. Sherlock Holmes lui dit :
- Monsieur, savez-vous que votre entreprise a fait faillite, et que les créanciers vous attendent chez vous ?
L'Anglais, désespéré, se jette en bas.
Un Français s'approche. Sherlock Holmes lui dit :
- Monsieur, savez-vous que votre femme pratique régulièrement des partouzes à la maison, profitant de votre absence ?
Le Français se jette dans la rivière. Et voilà qu'un Russe, complètement saoul, s'approche. Sherlock Holmes lui dit :
- Monsieur, savez-vous que la loi anglaise interdit de se jeter du pont dans la rivière ?
Le Russe, en passant une jambe par-dessus la rambarde :
- Je m'en fous !!!


Un Russe et un étranger sont dans l'ascenseur de la tour de l'Ostankino. Le Russe a mal au ventre, il voudrait aller aux toilettes, mais l'ascenseur a encore du chemin à faire. N'en pouvant plus, il baisse son pantalon et s'accroupit dans un coin. L'étranger se détourne et allume une cigarette. Le Russe :
- Chez nous, il est interdit de fumer dans un ascenseur.


Un Américain, un Français et un Russe discutent de la façon dont ils voyagent à l'étranger.
L'Américain :
- Moi, je prends l'avion.
Le Français :
- Moi, j'utilise ma Citroën.
Le Russe :
- Moi, je n'y vais pas, ma Patrie est déjà très grande. Et si la Patrie l'ordonne, je prends un char d'assaut.


On a inventé l'alcool à 200° et donné à goûter à un Américain, un Allemand et un Russe. L'Américain boit un verre et meurt, l'Allemand boit deux verres et meurt aussi. Le Russe en boit dix et déclare avec indignation :
- C'est scandaleux ! À peine inventé, on l'a déjà dilué !


Un congrès des fabricants du papier toilette.
Le Français :
- Notre papier et le plus doux, et il sent très bon...
L'Allemand :
- Notre papier est écologiquement propre...
Le Japonais :
- Nous, on fait des comprimés. On en avale un, et les excréments sortent emballés dans du plastique.
Le Russe :
- Et nous, on a le mode d'emploi le plus détaillé !


L'Américain parle des routes dans son pays :
- Chez nous, on peut poser un verre plein de whisky sur une étagère, et pas une goutte n'en tombera en roulant !
Le Français :
- Et chez nous, on peut rouler en buvant du champagne, la main posée sur les épaules d'une jolie femme...
Le Russe :
- Et chez nous, par exemple, je peux mettre une brique sur la pédale du gaz et m'installer sur le siège arrière avec une nana...
- ???
- De toute façon, la bagnole ne sortira pas de l'ornière !


Un concours international de cambrioleurs. Les conditions sont les suivantes : deux perceurs de coffres entrent dans une pièce où se trouve un coffre-fort avec un million de dollars. On éteint la lumière pendant une minute exactement. S'ils ont réussi à ouvrir le coffre, le million leur appartient.
Les Japonais entrent les premiers. Une fois la lumière rallumée, on voit qu'ils ont à peine fini de déchiffrer le code.
Ensuite c'est au tour des Américains. Leur temps écoulé, ils ont pu déchiffrer le code et ouvrir la première porte.
Vient le tour des Russes. Au bout d'une minute, on essaie de rallumer, mais pas de lumière. Et une voix retentit dans les ténèbres :
- Vassia, on a un million dans le sac ! Pourquoi foutre tu as volé l'ampoule !?


Un avion avec un Allemand, un Français et un Russe a un accident en Afrique. Ils se retrouvent dans une tribu cannibales. Le chef leur dit :
- Celui qui pourra boire une bouteille de vodka, arracher une dent malade à un lion féroce et satisfaire une femme frigide, ne sera pas mangé.
L'Allemand boit une bouteille de vodka, mais ne réussit pas avec la femme, et on le mange.
Le Français boit la bouteille, satisfait la femme, mais ne réussit pas avec le lion, il est mangé aussi.
Le Russe boit la bouteille, entre dans la cage du lion, en ressort quelque temps plus tard et demande d'une voix pâteuse :
- Alors, elle est où, la femme avec une dent malade ?


Un avion est en train de tomber. On demande quatre volontaires pour diminuer le poids. Un Anglais boit un verre de whisky et se jette de l'avion en criant : "God bless the Queen !" Ensuite, un Français boit un verre de cognac et se jette en bas en criant "Vive la France !" Le Russe demande un verre de vodka et, en criant "Vive l'Afrique !" jette deux Africains hors de l'avion.


Une expérience : on a mis un Allemand, un Français et un Russe chacun dans une pièce vide et on leur a donné deux boules en acier pour voir ce qu'ils arrivent à faire avec.
Au bout d'un certain temps, ils entrent dans la pièce où se trouve l'Allemand : il a réussi à mettre les boules l'une sur l'autre, et elle ne bougent pas.
- Bravo, c'est très bien !
Le Français pose une boule au milieu de la pièce et jette l'autre contre le mur. La boule rebondit pendant dix minutes et à la fin, tape avec précision l'autre.
- Bravo, épatant !
Ils entrent chez le Russe et voient juste quelques débris par terre.
- Où sont les boules ?
Le Russe répond, l'air penaud:
- L'une, je l'ai cassée.
- Et l'autre alors ?
- Eh ben... l'autre, j' l'ai perdue...


La leçon de russe dans une école géorgienne.
Le professeur :
- Goghi, raconte-nous le fable du grand-père Krylovadzé "Le Corbeau et le Renard".
Goghi:
- Bien, professeur. Sur l'arbre se trouve celui-là, noir, avec des gros sourcils...
Une voix dans la classe :
- Brejnev, ou quoi ?
Goghi :
- Mais non, le Corbeau ! Et sous l'arbre court l'autre, roux, malin...
Une voix de la classe :
- Un Juif ?
Goghi :
- Mais non, le Renard ! Et celui-là, le Corbeau, tient dans ses dents un jaune, puant...
Une voix de la classe :
- Un bout de merde ?
Goghi :
- Mais non, un bout de fromage ! Alors le roux et malin dit au noir aux gros sourcils : "Écoute, à quoi te sert ce jaune et puant, donne-le moi." Mais le noir aux gros sourcils était intelligent, il a mis le fromage sous son aile et a dit : "Non". Alors le roux a couru encore un peu et il a dit : "Écoute, Corbeau, pendant que tu restes assis comme un con sur cet arbre avec ton fromage qui pue, le Lion couche avec ta femme." Le Corbeau a commencé à croasser, à battre des ailes d'indignation, le fromage est tombé, le Renard l'a attrapé et il est parti. C'est tout.
Le professeur :
- Bravo, Goghi. Et maintenant dis-nous, quelle est la morale de cette fable ?
Goghi :
- C'est tout simple, professeur. Quand le chef couche avec ta femme, ne fais pas de vagues, sinon tu perdras ton dernier bout de fromage !


- Abram, j'ai entendu dire que tu fais de l'argent sur l'Internet ?
- Oui, j'ai ouvert un hôtel virtuel.
- Mais on ne peut pas y vivre ni manger ! Pour quoi tu prends de l'argent ?
- Pour l'entrée et la sortie !


Un Juif et un Ukrainien sont dans le même compartiment. C'est l'heure de manger ; l'Ukrainien sort un gros bout de lard, une miche de pain, un oignon et une bouteille de vodka et commence à manger. Le Juif sort une queue de hareng et commence à la sucer, l'air pensif. L'Ukrainien lui demande tout en mâchant :
- On dit que les Juifs sont riches et intelligents, et toi, tu manges une queue de poisson minable ?
- C'est parce qu'il y a beaucoup de phosphore dans le poisson, c'est bon pour le cerveau, ça nous rend intelligents.
- Ah bon ? On fait l'échange ?
- D'accord.
Le Juif mange tout rapidement. L'Ukrainien reste longtemps à sucer la queue d'hareng, ensuite demande :
- Et tu ne m'as pas arnaqué, par hasard ?
- Oh, tu vois ! Le phosphore commence à agir !


La commission médicale de l'armée. On demande à un appelé géorgien :
- Vous êtes un homme ou un puceau ?
- C'est quoi ?
- C'est quelqu'un qui n'a encore jamais dormi avec une femme.
- Ah bon. Alors écris "puceau" - de toute façon, je n'arrive jamais à m'endormir quand je suis au lit avec une femme !


Un Géorgien :
- Mademoiselle, tu as la poitrine ?
- Oui !
- Et pourquoi tu ne la portes pas avec toi ?


Un Noir est assis dans un train ; il lit un journal en hébreu. Un vieux juif s'assoit à côté, regarde le journal et demande en soupirant :
- Fiston, ça ne te suffit pas d'être Noir ?


Le chef du personnel remplit les papiers d'un juif qui vient d'être engagé :
- Nom ?
- Rabinovitch !
- Vous avez des personnes à charge ?
- Oui - l'État !


Un Géorgien montre à tout le monde son diplôme d'études supérieures.
- Combien tu l'as payé ?
- Vah ! Si je suis Géorgien, alors je l'ai acheté ? Tu me vexes ! On m'en a fait cadeau !


Début     Page précédente     Page suivante